Browsing Category:Infos

le-musee-de-grenoble-devoile-sa-programmation-estivale

Réouvert depuis le 27 mai, le musée de Grenoble prolonge son exposition temporaire « Grenoble et ses artistes au XIXème siècle » jusqu’au 25 octobre et propose aux plus jeunes des ateliers thématiques. Le tout en respectant les mesures sanitaires.

La vie culturelle grenobloise reprend peu à peu ses droits. Après les musées départementaux qui avaient réouverts le 18 mai, c’était au tour du musée de Grenoble. Á cette occasion, le service des publics a dévoilé la programmation estivale qui accompagnera les visiteurs à partir du lundi 8 juin.

Des visites guidées deux fois par semaine

Le programme concerne aussi bien les petits que les grands. Au mois de juin, des visites guidées auront lieu tous les samedis et dimanches à 14h30. La nouveauté de cette réouverture est la tenue de visites en famille dans le parc derrière l’établissement du musée durant le mois de juin. Elles sont destinées aux familles comprenant des enfants entre 6 et 11 ans. Les services du musée de Grenoble les décrivent comme des « rendez-vous originaux, gratuits et en toute sécurité avec la nature et l’art contemporain ». 

Des ateliers sont également prévus pour les mois de juin et juillet selon l’âge des enfants. Les ateliers sont totalement centrés autour de l’exposition « Grenoble et ses artistes au XIXème siècle ». Le musée précise que « les enfants exploreront les coulisses d’une exposition, de la réalisation d’une œuvre aquarelle à son accrochage ».

Des visites en ville en partenariat avec l’Office du tourisme à partir de juillet

Hormis les ateliers, le mois juillet est plus fourni en visites guidées. Tous les jours du mois (sauf le mardi et le 1er dimanche du mois), l’exposition sera à l’honneur en présence d’un médiateur à 12h30 en semaine et à 14h30 le week-end. Des versions aménagées sont au programme pour les enfants de 6 à 11 ans tous les jours de la semaine à 10h30.

Surtout, à partir du 25 juillet et pour 4 dates à déterminer, l’Office du tourisme proposera aux visiteurs de « parcourir la ville au XIXème siècle et de rencontrer les artistes qui ont fait Grenoble ». Ces excursions se dérouleront à 14h30.

Un cadre sanitaire à respecter

Bien évidemment, la réouverture du musée de Grenoble et la reprise de ses activités ne se font pas sans mesures sanitaires strictes. Le musée annonce que « le port du masque sera obligatoire dans tous les espaces du musée ». Pour les visites guidées, les groupes adultes ne pourront pas excéder neuf visiteurs. Enfin, les ateliers accueilleront huit enfants au maximum encadrés par deux médiateurs.

 

Retrouvez toutes les conditions sanitaires d’accueil et l’agenda complet des activités estivales sur le site du musée : www.museedegrenoble.fr

Si vous souhaitez vous inscrire aux visites ou activités, rendez-vous sur musees-grenoble.oxygeno.fr/

 

0 Commentaires
grenoble-aucune-hospitalisation-comptee-depuis-le-deconfinement

Voilà une nouvelle qui fait du bien. Cinq patients infectés par le nouveau coronavirus sont encore hospitalisés à Grenoble. Mais, zero admission n’a été comptée depuis le déconfinement. La dernière remonte au 11 mai.

Lorsque l’épidémie était au plus haut il fallait compter une centaine de patients atteints du Covid-19 étaient hospitalisés au Chuga.

Malgré ces bonnes nouvelles, il faut tout de même rappeler que le virus continue de circuler. La meilleure des protections pour vous et pour vos proches est de respecter les mesures barrières et la distanciation physique. En complément, portez un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée.
0 Commentaires
une-application-pour-essayer-ses-vetements-sans-les-toucher

Avec le déconfinement et les règles sanitaires strictes, les cabines d’essayage des magasins de vêtements sont pour la plupart fermées. Difficile donc de savoir si un vêtement nous va ou pas. La start-up grenobloise Veertus a mis au point une application pour savoir si un vêtement est à votre taille ou non.

Depuis deux ans la start-up grenobloise planche sur un système d’assistant de shopping numérique pour savoir si un vêtement vous va sans même l’essayer. L’application s’appuie sur des algorithmes d’intelligence artificielle pour déterminer si le vêtement vous met en valeur ou si un jean, une jupe ou encore une chemise vous va.

Une mise à disposition gratuite

Les mesures sanitaires à mettre en place par les différentes enseignes étant difficiles à mettre en place notamment en matière de cabine d’essayage, Veertus a décidé de mettre son application à disposition des marques et enseignes gratuitement.

Pour pouvoir l’utiliser il suffit de télécharger l’application puis de remplir un questionnaire de 2 ou 3 minutes qui permet ainsi de trouver votre silhouette et vous assister dans vos achats. Une fois dans le magasin il suffit de scanner le code-barre d’un vêtement et Veertus vous indiquera si le vêtement vous va et si oui en quelle taille.

Pour le moment disponible sur Grenoble, la start-up compte bien s’agrandir et arriver dans plus de 4000 magasins de partout en France.

0 Commentaires
grands-boulevards-des-feux-dartifice-tires-dans-la-nuit

Mardi, dans le quartier Mistral des bruits d’explosion ont surgis. Les premiers, à 23 heures et puis quelques temps plus tard, entendus par les habitants des Grands Boulevards à Grenoble. Selon certains commentaires sur Twitter, ils ont été entendus jusqu’à Fontaine.

Beaucoup ont cru à des coups de feu. Mais, il s’agissait en vérité de tirs de feux d’artifice. Localisés sur le boulevard Joseph-Vallier.

Pour l’heure, on ne sait pas qui en était à l’origine. Était-ce pour la réouverture des bars et restaurants après deux mois et demi de fermeture à la suite de l’épidémie ?

La bonne nouvelle, c’est qu’aucune personne n’a été blessée.

En effet, les sapeurs-pompiers n’ont pas eu à venir. Quant aux policiers, ils n’ont rien vu à leur arrivée sur place.

 

0 Commentaires
coronavirus-les-grands-points-des-annonces-dedouard-philippe-sur-la-phase-2-du-deconfinement

Le Premier Ministre a annoncé la réouverture des bars et restaurants avec restriction en Île de France, en Guyane et à Mayotte, évoquant « des bons résultats » dans la lutte contre le covid pour légitimer la décision du gouvernement.

Ce jeudi 28 mai, Edouard Philippe a précisé les modalités de la phase 2 du déconfinement, seconde phase qui doit débuter le 2 juin prochain, vingt jours après la première phase du 11 mai. Parmi les points les plus attendus : la fin de la limitation à 100 km autour de son domicile, réouverture des bars, cafés, restaurants et autres établissements scolaires comme les collèges et lycées.

« Nous y sommes »

Par ses déclarations Edouard Philippe entend naviguer dans les eaux troubles de l’équilibre entre besoins de sécurité sanitaire et nécessité de relancer l’économie. Le recul de 5,3% du PIB français au premier trimestre a sans doute motivé le choix de la stratégie entrepris par lui et le Conseil de Défense jeudi.

Partout ou presque, exceptés en Île de France, en Guyane et à Mayotte, les indicateurs sont au vert. Ce qui a poussé Edouard Philippe à déclarer que « nous sommes même un peu mieux que là où nous espérions être à la fin du mois de mai ». Pour ce qui est des trois départements précédemment cités, qualifiés de « oranges », un confinement de trois semaines supplémentaire devrait être décrété.

Un résumé des annonces

  • Ouverture des écoles, collèges et lycées partout dans les zones vertes le 2 juin
  • Pas d’oral au bac de français, le contrôle continu privilégié
  • Fin des 100 km de limitation autours de chez soi
  • Réouverture des bars, cafés et restaurant le 2 juin
  • Réouverture des lieux cultures tels que les musées, expositions…
  • Réouverture des parcs et jardins, y compris à Paris
  • Retour de l’activité sportive, mais sous contraintes
  • Colonies de vacances  et centres aérés autorisés cet été
  • La France favorable à la réouverture des frontières internes de l’Union Européenne le 15 juin

 

 

0 Commentaires
une-nouvelle-collecte-de-textiles-dans-lagglomeration-grenobloise

23 communes de la Métropole de Grenoble organiseront une collecte de textiles à partir du 1er juin et jusqu’au 12 juillet prochain. 

Une collecte qui aura lieu dans le cadre du plan d’action déchets 2020-2030. En effet, la Métropole s’est engagée à réduire de 50% le volume des ordures ménagères collectées pour en recycler une partie. Les vêtements, chaussures ou tissus dont vous ne voulez plus seront alors ramassés dans une cinquantaine de conteneurs temporaires dans 23 communes du territoire. Les textiles en bon état seront donnés ou revendus à bas prix dans des boutiques solidaires. Les autres seront recyclés et serviront à fabriquer de nouveaux vêtements, des chiffons, des rembourrages de coussins ou de canapés, ou encore des isolants phonique ou thermiques. Enfin, le reste sera valorisé en énergie.

55 conteneurs à disposition 

Jusqu’au 12 juillet les habitants pourront déposer leurs textiles dans les communes de Champagnier, Echirolles, Eybens, Faintaine, le Pont-de-Claix ou encore Meylan et Saint Egrève. Vous pouvez retrouver vos points de collecte sur le site de la Métropole (voici le lien: grenoblealpesmétrpole.fr/textiles)

Les textiles acceptés sont les vêtements et sous-vêtements, le linge de maison, les chaussures, les sacs et les peluches. Sont interdits les textiles mouillés ou souillés par des produits chimiques.

Pour apporter ses textiles il faut d’abord les trier, les placer dans un sac fermé et enfin déposer son sac dans les conteneurs. En raison du contexte sanitaire il est demandé aux habitants de bien se laver les mains avant et après avoir déposé son sac.

Les habitants jettent en moyenne 7kg de textiles 

La Métropole souhaite par cette action compléter les actions de collecte de déchets déjà menée comme la collecte de déchets alimentaires ou l’expérimentation Cliiink qui récompense les habitants pour le tri du verre.

Les textiles jetés et non exploités représentent 7kg par an et par habitant dans la Métropole.

0 Commentaires
les-projets-du-budget-participatif-2020-presentes-sur-internet

Afin de sélectionner les différents projets qui seront présents au Forum des idées reportés en septembre prochain, les projets du Budget participatif 2020 seront présentés au public sur internet à partir de ce jeudi 28 mai. 

Les porteurs de projets auront un certain temps afin de présenter aux grenoblois leurs différentes idées. Les rendez-vous sont fixés à partir de ce jeudi 28 mai ainsi que les 3,4 et 5 juin prochains sur la chaine Youtube de la ville de 17h à 19h. (voici le lien: https://www.youtube.com/user/villedegrenoble) Chaque rendez-vous sera consacré ) une thématique différente.

Les rendez-vous se font sans inscriptions et le public pourra même poser ses questions via un système de tchat directement aux porteurs de projet.

Une présentation en vue du Forum des idées 

A la fin des présentations, une étude sera menée afin d’examiner et de choisir les propositions qui semblent les plus réalisables. Les projets sélectionnés seront donc soumis à la présélection citoyenne lors du Forum des idées qui a été reporté en septembre. Le vote final lui aura lieu à l’automne.

0 Commentaires
de-nouvelles-dechetteries-ouvertes-dans-lagglomeration

A partir du lundi 2 juin prochain trois nouvelles déchetteries vont ouvrir leurs portes. Pour le moment 14 établissements sont déjà ouverts sur rendez-vous uniquement. 

Il s’agit de celle de Grenoble, Varces-Allières-et-Risset et enfin Vizille. Ces trois nouvelles déchetteries seront accessibles uniquement sur rendez-vous afin de réguler les flux et de respecter les règles sanitaires en vigueur. Pour ces trois déchetteries seront donc proposés plus de 8000 rendez-vous par semaine du lundi au samedi. Les créneaux horaires seront ouverts à la réservation chaque mercredi en milieu de journée pour la semaine suivante.

Des végéteries et déchetteries mobiles en complément 

Les collectes de broyage de déchets verts autrement appelés les végéteries sont toujours mises en place par la Métropole de Grenoble. Les prochains rendez-vous sont prévus:

  • Vendredi 29 mai de 9h à 16h à Varces-Allières-et-Risset
  • Samedi 30 mai de 9h à 16h à Grenoble sur le parking de l’Esplanade. A cette date se tiendra également une déchetterie mobile spécial « petit flux » c’est à dire notamment pour lespiles, les ampoules, les peintures, les liquides toxiques et le petit électroménager.

Concernant la prochaine déchetterie mobile elle aura lieu le samedi 13 juin prochain de 9h à 16h au Sappey-en-Chartreuse sur le parking du foyer de ski de fond.

0 Commentaires
grenoble-la-ville-mise-sur-le-velo

Depuis la fin du confinement de nombreuses initiatives sont mises en place afin de favoriser les modes de transports doux dont le vélo dans Grenobe et son agglomération. 

Tout d’abord la ville de Grenoble a mis en place des nouvelles pistes cyclables. Appelées Tempo vélo, elles sont visibles de par leur couleur jaune. Attention toutefois, certaines pistes temporaires sont aussi adaptées pour les véhicules de secours comme par exemple sur les quais de l’Isère.

Des cours de remise en selle et de réparation 

Métrovélo et l’ADTC vont mettre en place les samedis 30 mai, 6 et 13 juin prochains des ateliers de réparation de vélo ainsi que des cours pour ceux qui ont besoin d’une petite piqure de rappel sur comment monter à vélo. Pour les cours, ils auront lieu sur le parvis de la gare sur une demi)journée de 9h à midi. Pour l’atelier de réparation, il aura lieu à l’agence Métrovélo presque île de 9h à midi également.

Pour vous inscrire à ces ateliers il vous suffit de téléphoner au 04 76 85 08 94

Des services Métrovélo plus nombreux 

A partir de ce jeudi 28 mai et durant le mois de juin, les services Métrovélo vont se multiplier dans 52 communes de la métropole grenobloise. En effet le SMMAG a annoncé l’achat de 1000 vélos supplémentaires ainsi que la multiplication par 4 du nombre de vélos à assistance électrique qui est donc de 100 à 400.

Des vélos en location seront mis à la disposition des habitants qui devront s’inscrire en ligne sur le site www.metrovelo.fr à partir du 1er juin. Il faudra choisir son modèle de vélo, la durée de la location, la date et le lieu de retrait sur son espace personnel.

0 Commentaires
la-region-sengage-pour-la-recherche-dans-le-cadre-de-la-lutte-contre-le-covid-19

Le président de la région Auvergne Rhône Alpes et le vice-président de la région délégué à l’enseignement supérieur à la recherche et à l’innovation ont annoncé plusieurs engagements dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus. 

La région a notamment lancé un financement exceptionnel de 493 000 euros pour soutenir le projet Covibiose. Il s’agit ici d’un projet qui vise à développer un modèle d’évaluation pré-clinique en vue de l’évaluation de thérapeutiques de vaccins contre le COVID-19. Il est mené par l’entreprise Cynbiose, le laboratoire Virpath,  VetAgro Sup et le pole de compétitivité Lyonbiopôle.

Un financement de projets de tests 

Le projet consiste à développer un test rapide de dépistage en analysant les métabolites présents dans l’air expiré. La Région Auvergne Rhône Alpes s’est engagé à verser 331 000 euros pour financer l’achat d’un spectromètre de masse.

Participation à l’appel à projet de l’agence nationale de la recherche

Enfin, la Région s’engage dans le cadre de l’appel à projet lancé par l’agence nationale de la recherche. Un projet nommé « flash » et qui a pour objectif de financer le maximum de projets liés à la recherche sur la pandémie dans toutes les disciplines. Un appel à projet qui a récolté 259 candidatures dont 24 en Auvergne Rhône Alpes. Le comité de sélection a communiquée liste de 86 lauréats dont 11 dans la Région et 40 projets en liste complémentaires (dont 3 dans la région) qui pourront être financés en fonction des contributions des Régions. A ce titre une enveloppe de 300 000 euros est alouée à ce projet par la Région Auvergne Rhône Alpes.

0 Commentaires
plus-de-400-000-masques-vont-etre-distribues-aux-ecoliers-de-la-region-auvergne-rhone-alpes

Le président de la Région a annoncé que les écoliers âgés de 8 à 11 ans allaient tous être équipés de masques de protections. Le début de la distribution, c’était ce lundi. 

Au total 402 500 élèves vont donc recevoir des masques fabriqués par l’entreprise Henitex située dans le département de la Loire. Adaptable à la tête de l’enfant grâce à des sangles ces masques ont été testés et homologués par la direction générale de l’Armement. Il pourra être lavable 50 fois.

La distribution, ce lundi 25 mai 

Deux semaines en tout seront nécessaires pour acheminer ces masques dans toutes les écoles de la région en passant par les mairies. Les masques seront distribués au sein même des 6 150 établissements scolaires publics et privés du territoire. Au total la région Auvergne Rhône Alpes a déboursé environ 3 millions d’euros pour équiper les écoliers.

0 Commentaires
grenoble-les-bibliotheques-rouvrent-progressivement

Les bibliothèques de Grenoble et son agglomération vont rouvrir leurs portes au public ce mercredi 27 mai sous certaines conditions. 

Les abonnés ne pourront pas avoir accès à l’intérieur des bâtiments mais les activités seront lancées sous forme de comptoirs. Ainsi, chaque usager pourra rendre ses livres empruntés durant le confinement au comptoir de l’établissement. Une fois les livres rendus ils passeront 10 jours en quarantaine avant d’être remis en rayon. Pour l’emprunt des ouvrages il faudra les réserver soit sur le compte des abonnés soit par mail ou téléphone.

La numérothèque a eu du succès durant le confinement 

Depuis le début du confinement la Numérothèque mise en place par la métropole a comptabilisé 3 000 inscriptions au total. Pour rappel cette plateforme propose des livres, des articles de presse mais aussi des films ou de la musique. Pendant le confinement elle a été rendue accessible même aux non-abonnés et les consultations se sont retrouvée multipliées par trois.

Les horaires des bibliothèques de Grenoble sont disponibles sur le site bm-grenoble.fr.

0 Commentaires
1234515