A la une, Antenne, Infos

Les vélos à assistance électrique débarquent à Grenoble

les-velos-a-assistance-electrique-debarquent-a-grenoble

Depuis le 8 septembre, la métropole de Grenoble accueille un nouveau service de location de vélo à assistance électrique (VAE). Après Bordeaux, Anger, Oxford, c’est ici que la start-up Pony Bike fondée par Paul Adrien Cormerais et Clara Vaisse, décide d’installer son service. Avec une vitesse maximale de 25 km/h, les quelques 500 vélos déployés ces premiers jours se veulent accessibles à tous. Tout comme son utilisation. Pour monter sur l’un deux, il suffit de télécharger l’application  Pony sur les plateformes de téléchargement (Google Play ou Apple Store) puis de flasher le QR code qui se trouve sur le vélo, pour le déverrouiller. Et le tour est joué.

Il faut compter 1 euros le déverrouillage puis 0.20 euros la minute. Dans les prochaines semaines, la flotte devrait s’agrandir et atteindre les 1000 véhicules du genre en cas de succès dans son installation à Grenoble. Dans la Métropole, Métro vélo proposait déjà  ce type de service dès 6 euros à la journée pour la location d’un vélo à assistance électrique, avec une caution à partir de 500 euros. D’après le président de la Métropole, Christophe Ferrari, il n’est pas question de concurrence entre les deux services. Au contraire. « Avec ses 450 km de voies dédiées aux vélos, nous voulons faire de Grenoble la capitale du vélo », ajoute Christophe Ferrari.

« C’est une grande fierté de pouvoir instaurer ce système ici puisque c’est ici que j’ai fait une partie de mes études »,  commente à son tour le co-fondateur de Pony Bike, Paul Adrien Cormerais.

Pour repérer l’emplacement et le stationnement des Pony, des zones peintes en jaune figurent au sol afin de les repérer plus facilement.

Les premiers vélos ont été déployés sur le campus de Saint Martin D’Hères. D’autres zones de stationnement sont répartis un peu partout dans la métropole soit presque 400 zones dédiés à leur emplacement.

Par Eva Marie FRANCOISE

0 Commentaires
Partagez

Rédac RKS

Ecrire un comentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked*