A la une, Antenne, Infos

APAGI du Versoud : un refuge qui prône le bien-être des animaux.

apagi-du-versoud-un-refuge-qui-prone-le-bien-etre-des-animaux

Nous nous sommes rendus, en ces jours du mois d’août, à la visite du refuge du Versoud dans la vallée du Grésivaudan, l’Association pour la Protection des Animaux Grenoble Isère (APAGI). Son président, depuis 2015, Philippe Peurière, nous a reçu pour nous témoigner de la vie du chenil. Mais aussi d’alerter sur les conséquences de l’acte d’abandon.

100 000, c’est le nombre d’animaux abandonnés chaque année en France, selon la fondation 30 millions d’amis. En saison estivale, sont réalisés 60% des abandons du chiffre annuel. C’est dire que les refuges et chenils se retrouvent submergés pendant ces mois d’été. Pour cela, afin d’accueillir dans les meilleures conditions les nouveaux arrivants, le refuge de l’APAGI est actuellement en travaux d’agrandissement et d’amélioration des bâtiments existants.

Un des pensionnaires du refuge
Un des pensionnaires du refuge

Les boxs des chiens sont modifiés par la création d’une dalle chauffante ; des espaces entièrement carrelés sont créés pour assurer une meilleure hygiène pour les animaux, principalement pour l’infirmerie et la quarantaine. Un espace extérieur est en train d’être bâti pour offrir aux chats un lieu à ciel ouvert… Bref, tout est constamment mis en place pour assurer le confort des bêtes.

En effet, le refuge accueille chaque année près de 600 animaux, pour la quasi-totalité des chiens et des chats. Une équipe de soigneurs et éducateurs est présente constamment pour prendre soin des pensionnaires. Mais pas que : de nombreux bénévoles en font beaucoup aussi. Ils ont la possibilité des s’occuper des chiens et des chats, de jouer avec eux ou encore de partir en balade.

Prendre conscience de l’acte d’abandon

Dans l’enceinte du refuge, l’émotion à la vue des animaux dans leurs boxs est palpable. Les regards tristes, les aboiements, la vie de chien derrière les grilles provoque la désolation. Philippe Peurière, le président de l’association, n’en cache pas sa colère à ce sujet. A travers la visite du refuge, il incite à la prise de conscience. « Quand les gens abandonnent leurs animaux, qu’ils viennent voir ce que ça fait quand un chien tourne en rond dans son box ! ».

Le refuge de lAPAGi au Versoud
Le refuge de lAPAGi au Versoud

Heureusement, les pensionnaires ne terminent pas tous leur vie au refuge. « Entre 170 et 175 adoptions de chiens et chats ont été réalisées en 2019 », atteste le président. Actuellement, 28 animaux sont à l’adoption à l’APAGI. Les visiteurs souhaitant offrir une seconde vie à un des pensionnaires du refuge peuvent se rendre sur place. Ils seront accueillis par les soigneurs afin d’assurer une adoption durable et pérenne. Une participation entre 150 en 300 euros des adoptants est demandée pour couvrir une partie des frais des animaux et de la vie du refuge.

Toutefois l’adoption d’un animal est le fruit d’une réflexion solide prenant en compte l’ensemble des paramètres requis pour le bien-être de l’animal. Ainsi, Philippe Peurière insiste en un slogan : « si on en prend un, réfléchissons d’abord ! »

Cliquez ici pour visionner le reportage vidéo

Ambre Croset

0 Commentaires
Partagez

Rédac RKS

Ecrire un comentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked*