A la une, Antenne, Infos

Un collectif grenoblois à l’origine d’un masque réutilisable

un-collectif-grenoblois-a-lorigine-dun-masque-reutilisable

Des industriels et des chercheurs, dont certains travaillant au CEA de Grenoble, ont annoncé la création et la production d’un masque réutilisable. Le masque aura un prix public de 28 euros et sera réutilisable 100 fois. 

La mairie de Grenoble gardait un œil sur eux et avec raison. L’idée a émergé il y a trois semaines d’un collectif grenoblois d’une quarantaine de chercheurs et entreprises et est baptisée VOC-Cov (Volonté d’Organisé contre le Covid). Le CEA a mis à disposition infrastructures et moyens de recherche tandis que Michelin à Clermont-Ferrand se mettait au design du prototype.

Appelé «OCOV®», ce masque n’est pas du type FFP2 pour Face Filter P2, mais FM Face Mask P1 ou P2 et comprend une pièce faciale souple qui recouvre le nez ainsi que des filtres réutilisables. Le masque sera ainsi livré avec 5 filtres d’une capacité de 20 utilisations chacun. Il sera ensuite possible d’acheter des filtres de rechange sans racheter de masque.

Une pré-série de 5000 pièces est actuellement en cours de fabrication « et les premières pièces pourront sortir la semaine prochaine » a déclaré à l’AFP la PME Ouvry à Lyon, chargée de la production.

Objectif 5 millions de masques d’ici fin juin

«L’objectif de capacité de production est d’un million de masques par semaine courant mai, soit une production dépassant 5 millions d’ici fin juin (l’équivalent de 500 millions de masques jetables actuels)», soulignent les porteurs du projet dans un communiqué.

0 Commentaires
Partagez
Étiquettes :

Rédac RKS

Ecrire un comentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked*