A la une, Antenne, Infos

Coronavirus : le point hebdomadaire du maire de Grenoble

coronavirus-le-point-hebdomadaire-du-maire-de-grenoble

Tout au long de la crise du coronavirus, le maire de Grenoble Eric Piolle, comme tous les élus locaux et nationaux, font converger leurs forces dans la gestion de crise. Retour sur le 4ème point presse du maire de Grenoble.

Une fois n’est pas coutume, Eric Piolle renouvelle ses remerciements aux personnels soignants engagés dans la lutte contre le coronavirus en milieu hospitalier, dans les EPHAD ou en médecine de ville, mais également tous les acteurs continuant à travailler dans les secteurs essentiels à la vie en collectivité.

Ne pas céder à la tentation 

A l’approche du début de la troisième semaine de confinement, Eric Piolle met en garde contre celles et ceux qui voudraient s’accorder un peu de répit en brisant le confinement. « Non c’est ensemble que nous traverserons cette crise » réaffirme-t-il. Il en profite également pour indiquer que 944 contrôles d’attestations ont été effectué cette semaine par la Police Municipale de Grenoble pour un total de 102 verbalisations. « C’est trop » estime le maire. « Le non-respect des règles nous met tous en danger ».

Il le répète donc « pour le moment la discipline engagée nous permet d’avoir une situation sanitaire saine. Il faut donc prolonger nos efforts pour ne pas gâcher notre chance. »

Un mois de stock de masques chirurgicaux et 1 semaine de FFP2

Grâce à l’arrivée de la première commande de masques, Eric Piolle affirme que les agents de la ville en contact direct avec du public pourront ainsi être fournis en masque pour un bon mois encore. Le personnel soignant ainsi que les agents municipaux faisant fonctionner les douches collectives disposent, eux, d’encore une dizaine de jours de stock de masque FFP2.

Dans les faits « ça peut paraître énorme mais on parle de 5000 masques. Il faut remettre les choses à leurs échelles ». Il rappelle que la ville attend encore l’arrivée de la commande de 100 000 masques passée il y a maintenant deux semaines.

Une solidarité toujours aussi forte à Grenoble. 

Qui dit confinement dit besoin de ne pas rompre les liens sociaux qui unissaient la société en temps normal. Dès lors Eric Piolle rappelle l’importance de conserver les liens avec nos aînés. Il précise le financement dans cette optique de 19 tablettes en plus et d’une centaine d’abonnements au Dauphiné Libéré. Cette procédure a été mise en place cette semaine par la ville pour lutter contre l’isolement social des personnes âgées dans les EPHAD.

Eric Piolle informe également que le nombre de places d’accueil pour les femmes battues et leurs enfants (le cas échéant) avait augmenté également à Grenoble. Il indique également la réouverture progressive des points de livraisons pour les plus démunis. A l’heure actuelle 13 des 16 points de livraisons ouverts de l’agglomération se trouvent sur le territoire municipal de Grenoble. Ils permettent la livraison quotidienne de 1000 repas.

Soutenez vos commerçants locaux

Le maire de Grenoble profite également de cette allocution pour annoncer la mise en place de deux nouvelles plateformes dans les jours à venir. La première permettra d’identifier les commerçants encore ouverts sur l’agglomération, l’autre servira à pouvoir acheter des bons d’achat de produits ou services à récupérer une fois le confinement terminé. Inspirée d’une initiative berlinoise, l’idée vise surtout à permettre aux commerçants en arrêt complet de leur activité d’engranger de la trésorerie pour payer leurs charges.

Sébastien Allec

0 Commentaires
Partagez
Étiquettes :

Rédac RKS

Ecrire un comentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked*